Texte et photos par Marie-Christine Daignault

TESTÉ : CASQUE INTÉGRAL GIRO SWITCHBLADE MIPS

Vraiment sécuritaire, mais chaud

 


Giro se distingue dans le marché du casque intégral avec son Switchblade MIPS. En plus d'avoir un système d'attache unique en son genre, ce casque est le seul à recouvrir entièrement les oreilles, même une fois la mentonnière retirée. Un avantage côté sécurité, un inconvénient côté chaleur et aération.


D'entrée de jeu, on doit souligner l'évidente solidité du casque: il est clairement conçu pour les cyclistes d'enduro qui ont du chien ! S'il est confortable, il s'avère aussi lourd, avec ou sans mentionnière, lorsqu'on le compare à ses plus proches concurrents. Dans les faits, il se compare très avantageusement à des modèles de casque monocoque destinés à la descente, plutôt qu'à ceux de sa catégorie.

APPRÉCIATION GÉNÉRALE

  • Confort
  • Mentonnière détachable
  • Sécurité
  • Ventilation
  • Poids
  • Accessoires

SPÉCIFICATIONS TECHNIQUES

Aérations : 20 canaux
Poids avec mentonnière: 1150g
Poids sans mentonnière: 800g
Technologie MIPS (Multi-Directionnal Impact Protection System)
Tailles disponibles : S, M, L
Prix de vente: 379,99 $

LES +

  • Solide et sécuritaire, protection accrue, certifié pour la descente 
  • Mécanisme de la mentonnière simple et solide
  • Accessoires bien réfléchis

LES –

  • Peu ventilé et chaud
  • Lourd, avec et sans mentonnière
  • Attache au cou embarassante 

À QUI S’ADRESSE LE PRODUIT?

Plus aréré qu'un casque monocoque, il est suffisament sécuritaire pour être utilisé dans les centres de descente. Toutefois, son poids, avec la mentonnière, est relativement la même qu'un casque monocoque moyen. Peu ventilé, il est chaud, même en retirant la mentonnière. Il s'avère une bonne option pour les cyclistes qui ne comptent pas pédaler beaucoup ou qui cherchent un compromis pour alterner régulièrement entre des sorties enduro et descente. Il fera aussi le bonheur des amateurs de «fatduro».

CONFORT

Le Giro Switchblade est sans contredit confortable. Aucun point de pression n'a été ressenti lors des essais et les ajustements se font rapidement et simplement avec l'aide du cadran à l'arrière. Moins serré au niveau des joues que les casques monocoques, il est juste assez bien ajusté pour qu'il tienne bien en place. Le seul hic côté confort revient à la sangle de gorge qui est particulièrement encombrante lorsque vient le temps de mettre ou de retirer le casque. 

MENTONNIÈRE DÉTACHABLE

Son système d'attache est significativement différent des autres casques de ce type. En appuyant sur les boutons situés sous la mentonnière, il suffit de la faire pivoter vers le haut et le tour est joué! Les premières manipulations sont plus complexes, mais une fois le concept compris, il devient vraiment facile et rapide de mettre ou retirer la mentonnière. Il a suffit de quelques pratiques (dont quelques-unes devant un miroir pour trouver les points repères) pour arriver à faire les manipulations en gardant le casque sur le tête. Ça, on aime!

SÉCURITÉ

Certifié pour la descente et doté de la technologie MIPS, il s'agit sans contredit d'une protection hors pair pour la tête et ce, dans tous les angles. Au-delà de son apparence heavy duty, la coquille recouvre bien la nuque et les oreilles pour une protection nettement accrue en cas de collision ou de chute. Le système d'attache de la mentionnière semble hypersolide en cas de collision mais, ça, on ne l'a pas testé! Personnellement, le fit est parfait et le casque reste bien en place sur ma tête une fois tous les ajustements faits.

VENTILATION

Nous avons fait l'évaluation en avril alors que la température était fraîche. Malgré cela, la chaleur, au niveau des oreilles et des joues, a été très présente. Puisque les sentiers n'étaient pas ouverts, nous avons pédalé sur des routes côteuses. Assez pour suer en montant. Même en descente, le nombre d'ouvertures ne suffisent à pas à rafraîchir la tête. Les joues, les oreilles et le cou (sous la sangle d'attache) sont les endroits où nous avons eu le plus chaud. L'ouverture à l'avant de la mentionnière reste relativement petite, elle ne suffit pas à rafraîchir le visage. 

POIDS

C'est un peu le défaut de sa qualité: le Switchblade est plus lourd que les casques de sa catégorie avec ses 1,57 kg. L'ampleur de la coquille, le système d'attache de la mentionnière, les bourrures, la sangle de gorge: tout de sa conception avantageuse génère un grand désavantage : le poids. Ce qui le rend moins intéressant pour les sorties où il y a de bonnes montées. 

ACCESSOIRES

Le casque arrive avec des bourrures de rechange et une 2e visière, ce qui est très intéressant en cas de bris. L'une d'elles est équipée d'un point d'attache pour caméra d'action disposée sous la visière: un petit extra que nous avons trouvé bien sympa!  La visière doit être ajustée au plus haut pour ne pas avoir la caméra dans le champ de vision.

Heureusement, des vis de serrage situées de chaque côté simplifient l'ajustement de l'angle de la visière et ce, sans outil. Au plus haut, l'espace laissé pour une éventuelle caméra ou pour ranger des lunettes est largement suffisant. 

La boucle d'attache (D-ring) - similaire à celle que l'on retrouve sur un casque de descente - est, comme tout le reste, solide et sécuritaire. Toutefois, cela maintient la sangle de gorge toujours fermée, ce qui s'avère un casse-tête lorsqu'on met ou retire le casque, même lorsqu'elle est au plus lâche. Personnellement, j'ai torturé mes oreilles plus d'une fois pendant les séances d'essayage! Une fois le casque enfilé, la ganse se veut très confortable, quoique chaude, puisqu'elle est aussi rembourrée.

Merci à Outdoor Gear Canada (OGC) , distributeur de Giro, de nous avoir fourni le casque à des fins d’évaluation.

ARTICLES RÉCENTS

TOP