Texte par Dr Raymond Lepage

 

BLESSURES: NOS RÉPONSES À VOS QUESTIONS AU SUJET DES INFILTRATIONS


La pratique du vélo de montagne apporte de grands plaisirs aux adeptes, mais n’est pas sans risque de blessures aiguës. Collision, trauma, fracture, tout peut arriver, rapidement. Les blessures chroniques et douloureuses aux articulations (genoux, épaules, hanches, etc.) sont aussi de la partie et sont, entre autres, associées à une surutilisation ou une mauvaise utilisation du vélo. Pour réduire cette douleur, les infiltrations occupent une place de choix. 


QU’EST-CE QU’UNE INFILTRATION?

L’infiltration consiste à injecter directement dans une articulation un corticoïde (cortisone), un produit de viscosuppléance (acide hyaluronique) ou du plasma riche en plaquettes (PRP) pour diminuer l’inflammation ou la douleur. Il est également possible d’effectuer une infiltration de corticoïde dans une bourse ou à la superficie d’un tendon. Il existe un viscosupplément spécifique pour les tendons et ligaments, et le PRP peut également être injecté dans un tendon.

QU’EST-CE QU’UNE INFILTRATION SOUS ÉCHOGRAPHIE OU FLUOROSCOPIE?

Pour avoir une efficacité maximale, l’infiltration doit être réalisée le plus près possible de la zone atteinte. L’utilisation de techniques radiographiques comme l’échographie et la fluoroscopie permet d’injecter le médicament avec beaucoup de précision.

QUELLES SONT LES ARTICULATIONS LES PLUS SOUVENT AFFECTÉES PAR LA PRATIQUE DU VÉLO DE MONTAGNE?

Les genoux, les épaules, les poignets et les coudes sont parmi les articulations les plus sollicitées, et le plus affectées par ce sport.

EST-CE QUE LES INFILTRATIONS SONT DOULOUREUSES?

Un anesthésiant local peut être injecté au site d’insertion de l’aiguille, ce qui peut réduire considérablement l’inconfort lors de la procédure. On peut néanmoins ressentir de la douleur dans les deux premiers jours. Il s’agit d’une réaction tout à fait normale de la zone enflammée, qu’on surnomme « flambée » (flare up).

COMBIEN DE TEMPS DURE L’EFFET DU PRODUIT INFILTRÉ?

La rapidité et la durée de l’effet varient selon le problème traité et le produit infiltré. La cortisone offre l’effet le plus rapide (d’un à 2 jours), alors que les effets de l’acide hyaluronique et du PRP prennent plusieurs semaines à se faire sentir. L’effet de la cortisone dure généralement d'un à trois mois, alors que celui de l’acide hyaluronique et du PRP est prolongé (jusqu’à 12 mois, parfois davantage).

EST-CE QUE LES INFILTRATIONS SONT TOUJOURS EFFICACES?

Cela dépend surtout du type et du site d’inflammation. Les infiltrations sont efficaces dans plus de 70 % des cas. Une seconde infiltration peut être tentée si la première s’avère infructueuse.

À QUELLE FRÉQUENCE PEUT-ON RÉINFILTRER LA MÊME ARTICULATION?

On recommande un maximum de trois à quatre infiltrations de cortisone par année au même endroit. Dépendant du type d’infiltration d’acide hyaluronique, l’infiltration peut être répétée une deuxième fois de manière rapprochée alors que les infiltrations de PRP sont répétées chaque fois que la douleur réapparaît, soit habituellement une fois par année.

EST-CE QUE LES INFILTRATIONS ENTRAÎNENT DES EFFETS SECONDAIRES?

Comme toutes les interventions médicales, les infiltrations de corticoïdes présentent un faible risque de complications immédiatement après la procédure, comme une augmentation du taux de glucose pendant les deux premières semaines, ce qui demande une meilleure surveillance par les patients diabétiques. Les infections, réactions allergiques ou dommages à un nerf demeurent possibles, mais sont très rares.

Les revues spécialisées en vélo de montagne comme Racines Magazines et plusieurs autres regorgent de conseils pour limiter les accidents et autres inconvénients associés à la pratique d’un sport exigeant comme le vélo de montagne. Ces conseils vont de l’ajustement régulier du vélo, du port de l’équipement de protection approprié et de la bonne condition physique des amateurs incluant les inévitables périodes de réchauffement avant d’entreprendre les virées. La connaissance et le respect de ses capacités demeurent incontournables.


Source:  https://www.physioinq.com.au/blog/2-things-must-know-about-corticosteroid-injections

ARTICLES RÉCENTS

VIEW ALL
TOP