BOUCLE DES «NEILSON» À LA VALLÉE BRAS-DU-NORD

Une sortie épique de 22 km hors du commun au Québec


Quoi de mieux que de profiter du soleil en savourant une bonne bière d’après-vélo, les pieds bien au frais dans la rivière Bras-du-Nord? C'est la récompense que s'offre bien des cyclistes après avoir boucler les «3 Neilson». Compte-rendu d'une sortie épique.


Les Neilson Est, Nord et Sud comprennent des sections techniques, certaines descentes abruptes et de longues montées. Pour moi, ce qui fait son défi, c'est la longueur. Avec ses 22 km, on a peu de comparatif au Québec. C’est aussi ce qui fait que je l’adore autant.

Bien entendu, il est primordial de prévoir suffisamment de nourriture, d’eau et d’énergie pour se lancer sur cette piste. Aussi, une bonne trousse de réparation et de premiers soins aideront en cas de pépin, comme on est plutôt loin des services et des secours. Vaut mieux être bien préparé pour en profiter!

J'aime comparer cette longue sortie à un repas 5 services: il faut prendre le temps de la savourer. Perso, quand je me paie un tel délice, c’est que je me gâte! 

NEILSON EST: UNE LONGUE MONTÉE DE 400M D+

Premier service, c’est désormais par une douce montée qu’on pédale les 5 premiers kilomètres en forêt pour éviter la fameuse côte «de patates» Ti-Oui.

Une petite pause et on enchaîne avec le deuxième service: une piste qui rappell àe des trails de 4 roues, avec un dénivelé léger. On commence à se sentir dans le bois pour vrai.

Mais attention! Même si on entre dans la forêt, l'ascension se poursuit pour encore un peu plus de 2km, pour un 400 mètres de dénivelé positif total.

De là, le plaisir de la descente s'entame ! Troisième service: ça commence à être bon! De super belles descentes pleines de flow, quelques super points de vue sur les falaises environnantes et une magnifique forêt où on se croirait parfois en toundra si l'on se fie à l’abondant lichen qui borde la piste par endroits.

Après la longue montée au soleil, on entre dans un sentier large, puis dans la singletrack où quelques ponts de bois en début de parcours donnent un avant-goût de ce qui nous attend.

NEILSON NORD: DES OBSTACLES ET DES RIVIÈRES

Quatrième service, on se gâte avec ce tronçon qui longe un magnifique ruisseau. On roule les blocs de gneiss qui bordent la rivière en s’exclamant «c’est beau!» à chaque 15 secondes, on arrête prendre quelques photos...

Chaque coup de pédale est satisfaisant, autant pour les jambes que pour les yeux. Au cinquième service, on quitte le ruisseau, pédale une section dans la forêt avec plusieurs obstacles intéressants qu’on prend le temps de pratiquer et de parfaire, pour se retrouver sur le bord de la Rivière Neilson.

On roule sur du gneiss avec le ruisseau à nos pieds, de toute beauté! Pour moi qui adore les cours d’eau, c’est difficile de se concentrer sur la piste! Nous avons droit à plusieurs chutes et rapides le long de la rivière et de nombreux endroits sont idéaux pour se tremper les pieds.

Dans cette descente fluide, on passe de superbes passerelles en bois, on monte et descend des slabs de roche et surtout, on apprécie les sections où l’eau coule à quelques centimètres de nos pieds.

Après avoir roulé plusieurs kilomètre en forêt, le paysage s’ouvre et nous offre un panorama magnifique sur le Cap des sept côtes. La piste fait des aller-retours entre la berge de la rivière Neilson et la forêt adjacente.

On se garde du jus dans les jambes car, à la fin du 5e service, une bonne montée nous attend! Comme récompense : de vrais  beaux spots pour se rafraîchir dans la rivière à la fin de la montée.

NEILSON SUD: RETOUR À L'ACCUEIL

De retour à la jonction entre la boucle de la Neilson Sud et Nord; on prend la direction sud pour le digestif. Les kilomètres restants nous permettent de se détendre un peu. Le retour est plus relaxe après toutes les sections où on a pris le temps de travailler notre technique dans les passes plus exigeantes, de savourer les points de vue et d’apprécier le travail incroyable de trail building qui se trouve derrière cette piste.

Lors d’un arrêt collation et baignade dans la rivière, un papillon tigré confond nos pièces d’équipement de couleur turquoise pour des fleurs! Il déroule sa trompe et l’insère dans les coussinets de mon casque. Gageons qu’il a trouvé ce nectar plus salé que sucré!

SUIVRE LES ACTIVITÉS DE LA VALLÉE BRAS-DU-NORD

Marie-Pierre Varin

J’ai commencé à faire du cyclotourisme seule à 19 ans et plus de 10 ans plus tard, je suis encore toujours aussi passionnée par les voyages à vélo. Depuis maintenant 3 ans, je m’intéresse avidement au bikepacking et j’y découvre une façon de voyager plus légère et aventurière, car je peux explorer davantage de territoire via les chemins de gravier et les sentiers. La communauté de bikepackers est grandissante et je me réjouis de voir à quel point c’est enrichissant de partager les connaissances et les expériences que l’on accumule à coup de pédale.

ARTICLES RÉCENTS

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

TOP