CHOISIR UN PREMIER PARCOURS HORS SENTIER

Débuter le bikepacking en faisant des tests


Explorer des territoires hors des sentiers battus et apprécier des paysages bucoliques, c'est super! Mais encore faut-il savoir si on peut le faire ! La grande aventure ne se fait pas au jour 1. Ce sont les petites sorties qui t'aide à bâtir ton expérience et ta confiance. 


Commencer petit pour débuter de façon sécuritaire et formatrice est une forme d'amélioration continue. L'objectif : connaître de mieux en mieux tes capacités et celles de ton vélo. De là naîtra cette confiance nécessaire aux grandes aventures.

IDÉES DE PARCOURS DE PROGRESSION

Après chaque sortie, tu pourras revoir ou adapter ton équipement, ta gestion alimentaire, la répartition du poids du le vélo, ton équipement de camping. Voici quelques idées de sortie que tu pourras adapter à ta sauce, selon tes envies et besoins.

//SORTIR UNE JOURNÉE

Si c’est la première fois que tu roules avec un vélo chargé, commence par essayer une sortie autour de chez toi, sans dormi à l’extérieur. L’idée est de tester et adapter ton équipement et de bien évaluer les distances que tu peux rouler quotidiennement. Vaut mieux commencer par planifier de petites distances quotidiennes. Au fur et à mesure que tu apprends à te connaître et mieux jauger tes capacités, tu ajustes tes objectifs.

//VISITER UN AMI POUR UNE FIN DE SEMAINE

Tu connais quelqu’un qui habite dans une ville ou un village à une distance intéressante de chez vous? Excellente occasion de lui rendre visite en vélo et en faire une mini-aventure d’une nuit. Dormir dans sa cour sera sécurisant et tu auras un toit s’il y a un pépin. Tout cela en une fin de semaine avec un minimum d’équipement et de préparation et du bon temps entre amis en prime!

//DORMIR «PAS EN CAMPING»

Pour expérimenter des séjours de 2 à 4 jours, tu peux réserver une chambre dans une auberge qui se trouve sur le trajet ou louer un refuge ou un chalet. Cela t’assure de bonnes nuits de sommeil et réduit considérablement le poids des bagages et, évidemment, les préparatifs. Cela te permet d’oublier quelques trucs, sans grande conséquence!

Garde en tête qu’il faut bien équilibrer défi et plaisir, l’objectif est de s’amuser!

APPRENDRE À GÉRER LES DISTANCES

Personnellement, je prévois rouler entre 40 et 60 km sur des petits sentiers où la vitesse de croisière est lente. C’est pourquoi il faut vérifier les distances entre les ravitaillements lorsqu’on s’aventure sur des routes ou sentiers plus reculés. Plus on s’aventure en terrain inconnu sur des chemins dont on connaît mal l’état, moins il faut avoir de grandes ambitions quant à la distance parcourue quotidiennement.

Manquer de nourriture est une expérience déplaisante, alors mieux vaut bien estimer le temps de déplacement entre chaque point de ravitaillement.

Une fois que tu auras fait quelques tests en mode amélioration continue, tu seras en mesure de passer à la planification d'un parcours plus complexe.

Marie-Pierre Varin

J’ai commencé à faire du cyclotourisme seule à 19 ans et plus de 10 ans plus tard, je suis encore toujours aussi passionnée par les voyages à vélo. Depuis maintenant 3 ans, je m’intéresse avidement au bikepacking et j’y découvre une façon de voyager plus légère et aventurière, car je peux explorer davantage de territoire via les chemins de gravier et les sentiers. La communauté de bikepackers est grandissante et je me réjouis de voir à quel point c’est enrichissant de partager les connaissances et les expériences que l’on accumule à coup de pédale.

D'AUTRES CONTENUS SUR LE BIKEPACKING

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

TOP